Michiyuki

Éric Van Hove était invité à parler de son travail à Bruxelles, aux Établissements d’en face, dans le cycle Avonden (soirées). Il m’a demandé de l’accompagner dans cette aventure. Nous avons décidé de faire une performance commune. Sur deux écrans – chacun le sien – nous montrions en synchronie les vidéos faites par Éric avec son téléphone portable, à Pékin, courtes, mouvementées, moi, cent diapositives des années 1980-81, lors de mon séjour en Chine. Nous ne faisions aucun commentaire. En deuxième partie, Éric montrait ses 22 premiers métragrammes, où il encre, en calligraphe, le nombril d’une femme d’encre de Chine, moi, je montrais un Powerpoint de peintures et photographies où le ventre d’une femme était lisible. Enfin, nous terminions par la projection des photographies d’Éric, photographies prises sur les écrans d’avion lorsque ces écrans donnent la position de l’avion, moi, je lisais un extrait de mon livre de fiction « Poser, roman ». Toujours sans commentaires. Une rencontre orale eut lieu avec le public, après. Michiyuki: converser, tout en voyageant au théâtre kabuki. C’était le 7 novembre 2008. Hellswoth Kelly, Saint Martin Landscape, collage, 1979.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :